You are here
Home > Histoire > EHPAD Saint Nicolas

EHPAD Saint Nicolas

Directeur social | histoire saint nicolas

C’est le 24 décembre 1574 que Roland de Neuville, Evêque du Léon accorda l’autorisation de construire un « hôpital et Maison de Dieu » à Roscoff pour y recevoir « les pauvres de la paroisse ». Cette autorisation ne fût accordée qu’à condition qu’une chapelle soit également construite contre les bâtiments de cette maison. Cette maison a été construite au lieu dit GOATZ-PRATL en Roscoff. La chapelle Saint-Nicolas est le seul vestige de cet hospice du XVIème siècle avec gravé sur son pignon le blason des Comtes du Léon.

Bien des évènements se sont succédés depuis sa construction, des laïcs et des religieux gérant tour à tour l’établissement. Tantôt Hôtel-Dieu, Hôpital, Centre de réfugiés, Centre de convalescence pendant la guerre 14-18, puis dispensaire et même orphelinat. L’hospice Saint-Nicolas fut géré jusqu’en 1975 par les Filles du Saint Esprit, toute la partie administrative étant pris en charge par la mairie de Roscoff.

C’est en 1976 que l’hospice devient administrativement autonome et qu’un directeur y est nommé pour la première fois. Au 1er janvier 1985, l’ancien hospice devient Maison de retraite Saint-Nicolas. Tous les roscovites connaissent la maison de retraite Saint-Nicolas mais méconnaissent son statut juridique. L’établissement appartient à la Fonction Publique Hospitalière et présente une gestion autonome. Personne morale de droit public, elle est gérée par un directeur nommé par le Ministre de la Santé.

Ce directeur met en œuvre les orientations du Conseil d’Administration composé d’élus locaux, de personnes qualifiées, de représentants d’organismes sociaux ou de caisses, de représentants du personnel, de résidents

> voir l’article complet

Top