You are here
Home > Actualités > Qualité de vie : handicap, les problèmes somatiques et les phénomènes douloureux

Qualité de vie : handicap, les problèmes somatiques et les phénomènes douloureux

Directeur social | Handicap

Le guide : « Qualité de vie : handicap, les problèmes somatiques et les phénomènes douloureux

La difficulté pour certaines personnes à exprimer leurs douleurs de façon immédiatement compréhensible induit une complexité pour les professionnels et les médecins à établir un diagnostic.
Les personnes handicapées sont susceptibles de manquer de bilans somatiques, d’évaluations et de connaissance des effets secondaires de traitements, qui peuvent conduire à passer à côté de problèmes majeurs de santé. Certaines causes somatiques insoupçonnées paraissent improbables et dissociées des comportements qu’elles génèrent. Les conséquences pour la personne peuvent être irréversibles.

Qu’ils soient courants, spécifiques à certaines pathologies (épilepsie, troubles du sommeil, etc.) ou liés au vieillissement, le manque d’investigation dégrade l’état de santé des personnes. Cela peut entraîner des hospitalisations inadaptées et des « comportements-problèmes ». « Eva, 22 ans, jeune femme autiste, a manifesté brusquement une telle auto-agressivité qu’elle a dû être équipée d’un casque protecteur et de manchettes pour qu’elle arrête de se frapper violemment le visage ».

L’expression de la douleur diffère selon les personnes. Elle se présente souvent, chez les personnes handicapées, sous des formes atypiques. L’absence de prise en compte des manifestations de la douleur représente une réelle maltraitance qui entraîne des conséquences néfastes sur la qualité de vie de la personne et de ses proches.
Dans ces conditions, les soins sont susceptibles d’être réalisés en phase aigue. Une meilleure détection des problèmes somatiques est toutefois possible.

> en savoir plus

> télécharger le guide des problèmes somatiques

Top